Juges 2020 - Salon photo de Riedisheim

article(s)
LA PHOTOGRAPHIE HUMANISTE ET ENGAGEE
33e édition / 14 - 22 MARS 2020
Aller au contenu
LES JUGES du 33e SPR 2020
Dieter BOEHM - EFIAP - Allemagne
Juge Images Projetées

Photographiant en mode argentique depuis le milieu des années 80, il favorisait la prise de vue monochrome qu’il développait dans son propre laboratoire. Actuellement, les portraits, le sport et l’architecture sont ses sujets favoris, mais son grand plaisir est de photographier des paysages. Depuis 2006, il participe à des concours internationaux et a obtenu sa distinction EFIAP en 2012. Bénévole au DVF (Deutscher Verband für Fotografie), il est régulièrement invité pour juger des compétions nationales ou internationale. Sa sélection de photos présente des rivages de Grande Bretagne et d’Irlande, pays qui sont parmi ses destinations préférées. Toutes ces images ont reçus une récompense internationale.

Rivages
Andrea HARMSEN - EFIAP/s - Allemagne
Juge Photos Papier

Membre de la DVF (Deutscher Verband für Fotografie), de FIAP and PSA, elle pratique la photographie depuis 1998 et depuis 2006 participe régulièrement avec succès à des compétitions internationales, ce qui lui a permis d’obtenir sa distinction EFIAP/s.
Bien qu’elle aime tous les aspects de la photographie, elle préfère les paysages afin de capturer ses diverses et merveilleuses apparences.
Sa plus grande passion appartient à l’Ecosse dont elle apprécie la beauté de la nature et de ses paysages typiques.

Paysages Ecossais
Tassos KITSAKIS - Suisse
Juge Images Projetées

Né à Athènes, il vit depuis 1983 à Zurich. Commençant très jeune à photographier, il a dès le début concentré son attention sur la photographie d’art et son histoire. Les maîtres classiques de la photographie, sont indéniablement un des facteurs qui ont influencé son travail. À cet égard, il a appelé « Modern Classic » ce travail qui crée la fusion du contenu de la photographie classique avec les perspectives actuelles. Depuis plusieurs années, ses œuvres sont montrées à l'échelle internationale dans des magazines et des expositions. Ses sujets sont les personnes saisies dans leurs attitudes lors de voyages ou de randonnées. Sa série intitulée « Expositions » présente une constellation aléatoire d'objets et de personnes dans la vie quotidienne qui ont attiré l'attention de son regard photographique

Expositions
Veronika MIOJEVIC - AFIAP - France
Juge Photos Papier

Membre de la Fédération Photographique de France, elle intègre rapidement le monde des concours en tant que participante ou juge. Amoureuse des instants volés et des images qui racontent une histoire, elle s’intéresse plus particulièrement à  la photo de rue, de reportage ou de voyage. La  photographie est un puits infini de sujets, un magnifique outil de partage, de rencontres et un miroir de ce que nous sommes. « Immersion furtive » présente un village Himba en Namibie. Cette visite fut l’occasion de découvrir le mode de vie de cette ethnie. Elle en garde un tendre souvenir du regard de ces enfants, de leurs jeux dans un environnement minimaliste et de la beauté des femmes Himbas

Immersion furtive
Jean-Claude RIEG - AFIAP - France
Juge Photos Papier

Très jeune, son père lui a transmis le virus de la photographie qu’il pratique depuis plus de 60 ans. D’abord intéressé par l’élément humain, il a par la suite abordé la macrographie, pratiqué le paysage et la nature morte. Finalement, il s’est orienté vers la photographie instantanée telle que les scènes de rue, les découvertes fortuites et les images cocasses glanées au gré de ses promenades, toujours à la recherche de la photo humaine et expressive de la vie quotidienne. Il complète la photo, sa passion pour la vie avec la peinture, le dessin et le violon. Donner vie aux sujets inanimés est le principal objectif du photographe de « Natures mortes ». Le but est de mettre en place son, ou ses sujets et de les agencer correctement dans un souci esthétique.

Natures mortes
Francesco SICARI - EFIAP - Italie
Juge Images Projetées

Natif de la Calabre dans le sud de l’Italie, il pratique la photographie depuis l’âge de 14 ans. Dès son arrivée en France en 1967, il a adhéré à un club photo. Là, il a pu confronter ses connaissances photographiques avec d’autres amateurs. Il a toujours été passionné par l’art photographique, ce qui lui permet de s’évader complètement. C’est essentiellement par la photographie noir et blanc qu’il a pu s’extérioriser, dévoiler sa personnalité et se livrer à ses aspirations. Ses sujets favoris sont le paysage, les portraits d’hommes et de femmes évoluant dans leur cadre de vie quotidienne ou professionnelle

I recordi Don Cicciu
© 2019 - Salon Photo de Riedisheim

Tip

Retourner au contenu